Réseaux sociaux et identité numérique

Publié le par masterdocanna.over-blog.fr

D' après le diaporama d'Olivier Ertzscheid

http://www.slideshare.net/olivier/identite-numerique-3973604

SUITE ET FIN

 

 

 

cf un article du New York times :

Les hommes vont chercher l'information dans deux endroits : les grands médias ou dans tout autre grande oganisation centralisée, et auprès de leur réseau familial, leurs amis, voisins et collègues. Nous avons déjà numérisés les premiers, ce que Marc Zukemberg tente de faire, c'est de numériser les seconds.

 

Réseaux sociaux et stratégies identitaires

Rôle des réseaux sociaux dans l'explosion identitaire

 

LES RESEAUX SOCIAUX sont une catégorie de sites web avec des profils d'utilisateurs, des commentaires semi-public avec des commentaires semi-persistants sur chaque profil, et un réseau social public navigable, ( "traversable" ) , affiché en lien direct avec profil individuel ( Danay Boyd) .

 

LE REVE DU GRAPHE SOCIAL est celui de l'ensemble des relations de toutes les personnes dans le monde ( cf M. Zuckerberg) .

 

Avec Facebook, on est dans la 3ème génération des réseaux sociaux, appelés "médias sociaux", mise en relation et mise en partage de différents médias.

Il existe une 4ème de génération : open graph( facebook), open social (google)  .

 

 

 

Les médias sociaux dessinent différents types d'identités :

 

- identité agissante (phare) wikipédia

 

- identité narrative (clair-obscur) skyblog

 

- identité civile ( paravent ) meetic

 

- identité virtuelle (lanterna magica)- second life

 

 

La participation est à la fois un facteur identitaire et un vecteur identitaire.

 

C'est aussi le lieu où se construit la e-réputation.

 

En reprennant le cas de l'antilope de Suzanne Briet, Ertzscheid montre que l'individu n'est plus un être humain, mais un documentnfermé par google ou facebook ( cf le complexe de l'antilope) .

 

EN CONCLUSION :

 

Pour les moteurs :

les hommes sont des documents :

indexables

cherchables

profilables

monétisables

 

...un "homo documentum"

 

Il a une identité :

-qui ne lui appartient pas (il n'en est plus propriétaire)

-dont il contrôle peu ou pas la visiblit  :

-dont il ne mesure pas forcément la finalité ( marchandise)

 

Cette identité est :

-documentée en permanence  (par moi, les autres...)

-de nature documentaire ( indexée, fragmentée, collectionnée, agrégée )

-en renégociation permanente ( redocumentarisation).

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article